Tools
Typography

La date du 25 janvier qui est celle de la Conversion de saint Paul ne passe pas inaperçue dans la Famille paulinienne. Si la Famille paulinienne est née, c’est pour vivre ce que Paul ferait aujourd’hui  s’il vivait encore. En effet, cette fête paulinienne rappelle aux paulinien leur mission. Cela ressort dans le propos du Supérieur général, Don Valdir Jos de Castro qui, quelques jours avant, s’est adressé aux pauliniens dans une lettre insérée en-tête de l’Information du gouvernent général du 16-18 janvier dont l’extrait : « dans la célébration liturgique de la Conversion de saint Paul… renouvelons notre engagement de valoriser la vie communautaire comme point de partance pour la mission… » C’est dans cet élan et cet esprit  que le mercredi 25 janvier, les pauliniens de Kinshasa se sont réunis dans la chapelle de la Société Missionnaire de saint Paul (Limete, 10 ème rue) au cours de l’eucharistie  célébrée à  6 heures  par le père Guylain NLENZO.

Quatre jours auparavant, au cours de l’après-midi de formation et de partage dans la salle PEMBELE, le novice paulinien Christian DINO a intervenu en présentant le background de la communication littéraire en s’appuyant sur le thème : « être communicateur paulinien aujourd’hui avec la littérature », et saisissant de cette occasion, il a présenté  à la Famille paulinienne son tout premier bouquin ‘‘Une Cure d’Amour’’ (un recueil de récits littéraires) tandis que ce même jour, la Sœur M. Christine NSENGA, ddm a aussi exposé, elle alors, autour du thème :  « vin nouveau, outres neuves », thème qui guidera le  neuvième chapitre général des Sœurs Disciples du Divin Maître. Et à Lubumbashi, le frère Isaac KAKERA, ssp a renouvelé  le 22 janvier ses vœux de  religion entre les mains du Supérieur régional, le père Roberto PONTI.

 

Accordion