Tools
Typography

Dimanche 10 septembre 2017, au cours de la célébration eucharistique dans l’enceinte de la Communauté Jacques Alberione de Limete/Kinshasa présidée par le supérieur régional de la Société Saint Paul au Congo, le Père Roberto PONTI, quatre jeunes ont émis leur première profession religieuse comme candidats prêtres. Donnons à chacun d’eux la parole pour un bref témoignage.

« Je considère ma consécration dans la perspective d’une ouverture à tous les évènements pour me rendre disponible à la congrégation et œuvrer pour l’aider à faire face aux défis de la mission dans le monde de la Communication partout où besoin sera. » Valéry ASSION, ssp

« Mes attentes comme nouveau profès paulinien seraient les suivantes : 1. Je m’attends à une vie religieuse harmonieuse au sein de la communauté où je serai. 2. Je m’attends à une vie apostolique basée sur le sens d’engagement et du don de moi-même. 3. Je m’attends à une vie spirituelle créative et toujours ouverte à la motion de l’Esprit Saint. 4. Je m’attends à être accueilli et accepté tel que je suis avec mes capacités et limites au sein de la Société. 5. Je m’attends à une vie religieuse grâce au soutien et encadrement du supérieur. Puisse notre région Congo prier pour moi afin que j’y arrive à demeurer greffé au Christ tant dans le moment de joie que dans le moment de souffrance. » Martini MPOTAMBWA, ssp

« En émettant les vœux de religion dans la Société Missionnaire de saint Paul, j’aimerais bien avancer avec les confrères à pouvoir bien exploiter le charisme et notre spiritualité dans la vie quotidienne selon nos Constitutions. » Jacques BELOLO, ssp

« Depuis hier 10 septembre, j’ai fait mes premiers vœux de religion dans la Société Missionnaire de Paul apôtre. Pour moi, cet acte est venu confirmer mon profond désir lorsque je rejoignais la congrégation : d’une part me consacrer au Seigneur en tant que religieux et d’autre part, travailler comme acteur dans le monde des médias. Question de concilier la donation et la passion, quoi ! Je suis ainsi aujourd’hui heureux de continuer ce chemin avec une spiritualité que je trouve comme la ‘’synthèse’’ de toutes les autres spiritualités : la spiritualité paulinienne. Ma conviction, c’est que communiquer, alors bien communiquer ne peut non seulement présenter des valeurs constructives à l’humanité mais aussi peut inventer un vivre-ensemble humain et respectueux entre tous les peuples, toutes les cultures, races et nations. L’un de grands défis de la communication à notre époque. » Christian DINO, ssp

Voir aussi l'article sur paulus.net

Accordion