Tools
Typography

Le 26 novembre nous célébrons la mémoire liturgique du bienheureux Jacques Alberione. En cette date, le bienheureux de Dieu était accueilli dans le royaume céleste après la visite du Saint Pape Paul VI.

Le Bienheureux Alberione est celui qui a doté l’Eglise de moyens les plus rapides, efficaces et modernes pour apporter l’évangile au plus grand nombre et à tous les coins du monde. En cela, parmi les moyens exploités par le Bienheureux Alberione pour apporter l’évangile aux gens, outre les moyens de communication : livre, revue, cinéma, radio, télévision… En plus, le Bienheureux avait un grand amour en ce qui concerne l’art.

L’art n’est pas seulement un témoin crédible de la beauté de la création, mais il est aussi un instrument d’évangélisation. Au sein de l’Église, il sert avant tout à évangéliser : par l’art, la musique, l’architecture, la sculpture, la peinture, l’Église explique et interprète la révélation, l’incarnation, la passion, la mort, la résurrection et l’ascension du Seigneur Jésus Christ.

Cet amour de l’art et du beau nous le retrouvons dans les édifices qu’il a construits de son vivant. Le Bienheureux Alberione a construit plusieurs églises et chapelles pour les prières soit pour la famille paulinienne (Casa Divin Maestro de Ariccia - Rome) ou pour toute la famille chrétienne (Eglise Jésus Bon Pasteur d’Albano). Nous allons voir trois des églises qu’il a construit parmi tant d’autres qui sont pour nous les œuvres majeures du Bienheureux Alberione :

  1. Eglise-Paroisse "Divin Maestro" à Alba

Dans la pensée du Bienheureux Alberione, dans cette Eglise construite pour les Filles du Saint Paul, et pour le moment devenue la paroisse pour le compte du diocèse d’Alba, devait rayonner la dévotion à Jésus Maitre Voie, Vérité et Vie. L’église fût bénie et ouverte aux cultes le 25 octobre 1936. L’église accueillent les Filles de Saint Paul qui évangélisent avec les moyens modernes de la communication. Ces complexes a été appelé par le Bienheureux Alberione « Centre de la lumière, de la vérité, de la vertu et de la prière ».

  1. Sanctuaire-Basilique-Paroisse  "Reine des Apôtres à Rome

L’occasion qui a déterminé la construction de cette église a été lors du bombardement aérien sur Rome, vers la fin de 1943. Dans cette circonstance, le Bienheureux Alberione, se trouvant dans une situation de grave danger de mort à cause des fragments de bombes qui tombaient autour de lui, jura alors par cette occasion et renouvelant ainsi la promesse exprimée à plusieurs reprises au cours de la Seconde Guerre mondiale, selon laquelle si la Vierge aurait préservé de la mort tous les pauliniens, dès que la guerre serait finie, à l'endroit où il se trouvait à ce moment précis, il érigerait un grand sanctuaire en l'honneur de la Sainte Vierge Mère de l'humanité. La construction a débutée en mars 1945, et l’église fut consacrée en novembre 1954.

L’église contient trois parties majeures : la Sottocripta endroit emménagé où le Bienheureux Alberione raconte à travers des dessins faits en mosaïque l’histoire du monde, donc la création du monde, le péché de premier homme, la venue du christ et l’accomplissement du livre d’apocalypse. Et en ce même endroit se trouve les corps du Bienheureux Alberione et de la vénérable sœur Tecla Merlo, première supérieure générale des Filles de Saint Paul. La deuxième partie est la Cripta où nous trouvons la narration de la mission de la sainte vierge Marie depuis l’ancien testament représentée par les femmes héroïnes d’Israël et l’évangile des béatitudes résume par des belles images, en ce lieu se trouve une relique insigne du Bienheureux Timothée Giaccardo, premier prêtre paulinien, béatifié le 22 octobre 1989 par le Saint Pape Jean-Paul II ; et en dernier lieu nous avons l’Eglise supérieure (la Chiesa superiore) qui est dédiée en l’honneur de la Vierge Marie et abrite la paroisse depuis le 26 novembre 1976.

  1. Eglise-Temple de Saint Paul à Alba

« C’est donc le temple des journalistes catholiques qui ont besoin de lumière, de constance, d'assistance et d'aide, C’est l'église des bons missionnaires de presse. Le Maitre Divin dans l'église répand ses rayons qui sont le chemin, qui sont la vérité, qui sont la vie, et d'ici les missionnaires de bonne presse partiront pour les pays de mission » (Bx. Jacques Alberione).

La construction de cette grande œuvre du Bienheureux Alberione a commencé en 1925, et deux ans après, le 28 octobre 1928 elle a été bénie et ouverte aux cultes. Dans ce grand temple de l’apôtre des gens abrite la maison mère de la société missionnaire de Saint Paul. Le temple contient en son sein 7 chapelles dédiées aux 7 dévotions de la semaine de la famille paulinienne ; dans cet endroit repose les âmes de premiers pauliniens dont celui de Canonico Francesco Chiesa, le directeur spirituel du Bienheureux Alberione, Maggiorino Vigolungo et (depuis 2014) du Bienheureux Giaccardo.

L’art est une œuvre d’évangélisation. Si nous regardons avec attention les cathédrales du Moyen Âge nous allons nous rendre compte que le catéchisme était présent dans les sculptures en pierre, les gens ne savaient pas lire, mais ils observaient les sculptures et ils apprenaient.

L’Église a toujours recouru à l’art pour montrer, dans toute leur merveille, la création de Dieu et la dignité de l’homme créé à son image et à sa ressemblance, de même que le pouvoir de la mort et la beauté de la résurrection du Christ qui mène à la renaissance, dans un monde frappé par le péché.

L’art peut être un vecteur extraordinaire pour raconter aux hommes et aux femmes du monde entier, avec simplicité, la bonne nouvelle de Dieu qui se fait homme pour nous, parce qu’il nous aime. Suivre le Christ n’est pas seulement une chose réelle, mais c’est aussi une chose belle, capable de remplir la vie de joie, jusque dans les difficultés de tous les jours. C’est dans ce sens que la beauté est une voie pour rencontrer le Seigneur.

 

Accordion