A community in Congo
La Famille Paulinienne à Kinshasa
Kinshasha
City lights by night
Lubumbashi
Lubumbashi (formerly known as Élisabethville) located in the southeastern part of Democratic Republic of the Congo, is the second-largest city in the country.
Lire pour s'instruire
Médiaspaul RD Congo
Année vocationelle
2019-2020
Pacom - Centre d'étude
Festival du livre et de la Bible - Kinshasa
23-28 avril 2019
Kinshasa - Blvd 30 Juin

Tools
Typography

Le Pape François célèbre, en ce mercredi 13 mars 2019, le sixième anniversaire de son élection à la Chaire de Pierre. En succédant à Benoit XVI, Jorge Mario Bergoglio devient le premier Souverain Pontife jésuite, issu d’Amérique Latine.

Six ans se sont déjà écoulés depuis que les cardinaux venus du monde entier se réunissaient au Vatican en vue de l’élection du nouveau Pape. Au terme dudit conclave, la traditionnelle fumée blanche s’échappa de la cheminée installée sur le toit de la chapelle Sixtine, alors que retentissaient constamment les cloches de Saint-Pierre. Dans la même soirée du mercredi 13 mars 2013, il s’entendra, urbi et orbis, la joyeuse et rituelle annonce : « Habemus Papam »,ce qui veut dire « Nous avons un Pape ». Sous les acclamations nourries d’une foule en liesse, le nouvel Evêque de Rome fera sa première apparition sur le balcon central de la Basilique de Saint-Pierre, après avoir accepté sa nouvelle tâche et s’être recueilli pour un moment de prière personnelle. Dans son premier discours de bénédiction, apparaissent en filigrane la modestie et la simplicité de l’ancien Archevêque de Buenos Aires (Argentine) :

« Vous savez que la tâche du Conclave était de donner un Evêque à Rome. Il semble bien que mes frères Cardinaux soient allés le chercher quasiment au bout du monde… Mais nous sommes là […] Et maintenant je voudrais donner la bénédiction. Mais bien avant cela, je vous demande une faveur : avant que l’Evêque ne bénisse le peuple, je vous demande de prier le Seigneur afin qu’il me bénisse : la prière d’un peuple demandant la bénédiction pour son Evêque. »

Ce fut précisément à l’âge de 76 ans que Jorge Mario Bergoglio accéda à la Chaire de Pierre. Rien d’étonnant que ce premier Pape jésuite issu d’Amérique Latine, ait marqué le début de son pontificat en choisissant le nom de François Ier. On n’ignore aucunement son admiration pour Saint François d’Assise. Ayant poussé jusqu’à l’extrême son attachement à l’auteur du ‘‘Cantique des créatures’’ (connu notamment sous le nom de ‘‘Cantique du Frère Soleil’’), il n’hésita pas à rédiger sa deuxième lettre encyclique « Laudato Si’ », environ deux ans après « Lumen Fidei », en vue de la sauvegarde de la maison commune dans le contexte du défi écologique. L’option préférentielle pour les pauvres, les faibles et les abandonnés, la sobriété et l’engagement du fondateur de l’Ordre des Frères Mineurs pour le maintien de la paix dans le monde entier, transpirent dans beaucoup de textes du Pape François. L’on se souvient de son invitation à annoncer l’évangile jusqu’aux périphéries, aussi bien géographiques qu’existentielles. Pour joindre la théorie à la pratique, il ne s’est jamais lassé de promouvoir l’idée d’une Eglise en sortie – « Chiesa in uscita » –, invitant ainsi tous les évêques à développer le sens de sollicitude pastorale et de ‘‘synodalité’’.

Par ailleurs, il convient de souligner que le 266e Pape de l’Eglise Catholique Romaine est un vaillant prédicateur et propagateur de la ‘‘théologie de la joie’’. En effet, il estime que ce fruit du Saint-Esprit résulte de l’expérience personnelle que le chrétien fait avec son Seigneur. A l’école du Pape François, l’on comprend que la joie soit le thermomètre d’une vie d’intimité avec le Christ. Ainsi devient-il cohérent de penser que ‘‘ là où il y a des religieux, il y a de la joie’’. Loin de restreindre la présence de l’Esprit de Dieu à une catégorie de personnes bien déterminées, le Souverain Pontife élargira les horizons, en rédigeant deux exhortations apostoliques de haute facture. Par la publication de « Amoris Laetitia » – « La joie de l’amour » – il est revenu sur la situation des familles dans le monde actuel, considérant ainsi les travaux des Pères Synodaux d’Octobre 2014 et 2015. Sur l’autre revers de médaille, « Gaudete et exsultate » s’ouvre par ces paroles de Jésus : « Soyez dans la joie et l’allégresse » (Mt 5, 12). Cette lettre apostolique publiée l’année passée, se veut un appel à la sainteté dans le monde actuel.

Aussi, ces six premières années du pontificat de François sont-elles marquées du sceau d’un regard rivé vers la jeunesse. Outre les trois dernières Journées Mondiales des Jeunes (Brésil 2013, Cracovie 2016 et Panama 2019), il s’est tenu, en octobre 2018, et pour la toute première fois dans l’histoire, le Synode des évêques ayant pour thème « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ». Dans « Dieu est jeune », livre-entretien signé par le Pape et constitué d’une série d’échanges avec le journaliste italien Thomas Leoncini, le Souverain Pontife consigne ce qui suit :

« Dieu est jeune, il est toujours neuf […] Les traits caractéristiques des jeunes sont aussi les siens. Il est jeune parce qu’Il fait se mouvoir toutes choses et qu’Il aime les nouveautés ; parce qu’Il stupéfie et qu’Il aime la stupéfaction ; parce qu’Il s’est révélé et qu’Il a le désir de nos songes ; parce qu’Il est fort et enthousiaste ; parce qu’Il construit des relations et qu’Il nous demande d’en faire autant, parce qu’Il est social. »

En bon jésuite, le Pape François tâche de lire et d’interpréter les signes des temps avec beaucoup de discernement. Son message pour la récente célébration de la 53e Journée Mondiale des Communications Sociales en dit assez. Dans ladite adresse intitulée « Nous sommes membres les uns des autres (Ep 4, 25) : Des communautés de réseaux sociaux à la communauté humaine », il a repris quelques-unes des intuitions qu’avait, de son vivant, le bienheureux Jacques Alberione, Fondateur de l’admirable Famille Paulinienne, au sujet de la diffusion de la Parole de Dieu à travers les moyens modernes qu’offre le génie humain : la science et la technique.

Voilà que Jorge Mario Bergoglio célèbre, en ce mercredi 13 mars 2019, les six ans de son pontificat dans le bain d’exercices spirituels ! En compagnie de la Curie Romaine, le Pape François a rejoint, depuis le dimanche 10 mars 2019, la maison « Divin Maestro » pour la retraite spirituelle de début de carême. Ce centre spirituel, situé dans les périphéries de Rome (Ariccia), fut construit et inauguré le 02 juillet 1959 par le bienheureux Jacques Alberione. Il est tenu par la Société Saint Paul, une des dix branches de la Famille Paulinienne.

Accordion