A community in Congo
La Famille Paulinienne à Kinshasa
Kinshasha
City lights by night
Lubumbashi
Lubumbashi (formerly known as Élisabethville) located in the southeastern part of Democratic Republic of the Congo, is the second-largest city in the country.
Lire pour s'instruire
Médiaspaul RD Congo
Année vocationelle
2019-2020
Pacom - Centre d'étude
Festival du livre et de la Bible - Kinshasa
23-28 avril 2019
Kinshasa - Blvd 30 Juin

Tools
Typography

L’ouverture de l’Année Vocationnelle de la Famille Paulinienne a eu lieu le 25 janvier dernier, dans plusieurs pays, à la Fête de la Conversion de Saint Paul. A l’occasion, le Père Valdir José de Castro, Supérieur Général de la Société Saint Paul, a avancé la raison de proclamer une telle célébration interne pour la Famille Paulinienne. « Cette initiative a été pensée par nos Gouvernements Généraux, comme une des formes concrètes pour mettre en pratique les conclusions du Synode des Evêques sur les jeunes, vécu au Vatican le dernier mois d’octobre, qui avait pour thème : ‘’Les jeunes, la foi e le discernement vocationnel’’ », explique-t-il. Le logo choisi pour la célébration exprime bien le thème de l’Année Vocationnelle: « Revive le don de Dieu » (2Tm1, 6).

L’œuvre du Père Ulysse Navarro, ssp, le logo est un nœud de significations. Lui-même affirme que « le symbole dominant est représenté par les mains ouvertes. (…) La vocation est un don que nous recevons de Dieu. Quand nous reconnaissons l’appel dans notre vie, nous nous ouvrons pour le recevoir. Et au fûr et à mesure que nous mûrissons notre réponse personnelle, nous ouvrons de nouveau nos mains pour aider les autres à découvrir et à répondre à leur vocation. Au centre du logo, il y a une semence qui a commencé à pousser : vulnérable, mais splendide. Elle représente la vocation qui requiert attention et orientation. La semence, seule, avec ses propres forces ne peut pas survivre. Pour cela, les deux mains ouvertes sont prêtes pour la soutenir. (...) Enfin, une vocation authentique est celle profondément enracinée et alimentée par la prière et par le bon témoignage des autres. Elle ne peut pas exister seule et seulement pour elle-même, mais elle a besoin de base et d’inspiration, et celles-ci sont représentées par la terre et l’eau. » Autant d’éléments suffisants pour une profonde réflexion sur la vocation et la réponse que chacun est en train de donner au Maître Divin comme Paulinien et membre de la Famille Paulinienne.

« Coopérons avec le Père céleste », affirmait le Bienheureux Jacques Alberione. « Les vocations sont plus nombreuses que celles qui viennent jusqu’à nous ». Et son appel à l’attention est toujours actuelle : « Qu’aucune ne se perde à cause de nous! Tout d’abord, priez, mais aussi invitez, agissez” (Ipsum audite II 112). Un idéal qui peut paraître parfois simple, mais il y a lieu de “revivre le don de Dieu ” en nous pour le réaliser, car, nous soyons “insuffisants en tout, mais Jésus est tout pour nous! Il est le Chemin, la Vérité, et la Vie” (P. Alberione, Exercices, 1956). Tel est aussi l’appel de Pacte de Réussite (ou Alliance avec Jésus Maître) ou Secret de Réussite, comme fut appelé par la Famille Paulinienne, dont nous sommes en train de célébrer l’Année Centenaire. Prière proposée au début de l’année 1919 en forme de contrat entre le Fondateur, Bienheureux Jacques Alberione, de concert avec le premier prêtre paulinien, le Bienheureux Timothée Giaccardo, et la Très Sainte Trinité pour obtenir la protection et l’aide nécessaires pour le développement d’œuvre récemment initiée. Jacques Alberione disait qu’avec cette prière en forme d’alliance, « nous glorifions la bonté de Dieu pour notre vocation spéciale; nous confessons notre insuffisance, nous faisons un pacte avec Jésus Maître, nous obligeant à chercher seul et toujours, la gloire de Dieu et la paix des hommes” (cfr ; Livre de Prière de la Famille Paulinienne). Le Pacte de Réussite, en son centenaire, vient ainsi de manière spéciale, durant l’Année Vocationnelle (qui sera conclue le 24 janvier de l’an 2020), au cours de laquelle, l’appel pressant serait: Seigneur, envoie des ouvriers pour ta moisson et, qu’ensemble, nous accomplissions notre mission d’évangéliser dans la culture de la communication.

Accordion