A community in Congo
La Famille Paulinienne à Kinshasa
Kinshasha
City lights by night
Lubumbashi
Lubumbashi (formerly known as Élisabethville) located in the southeastern part of Democratic Republic of the Congo, is the second-largest city in the country.
Lire pour s'instruire
Médiaspaul RD Congo
Année vocationelle
2019-2020
Pacom - Centre d'étude
Festival du livre et de la Bible - Kinshasa
23-28 avril 2019
Kinshasa - Blvd 30 Juin

Tools
Typography

Le Pape François a signé, lundi 25 mars 2019, l’exhortation apostolique post-synodale « Vive Cristo, esperanza nuestra », au cours de sa visite au sanctuaire marial de Lorette. Ce nouveau document magistériel est l’aboutissement et le couronnement des travaux des Pères Synodaux de la XVe Assemblée Générale Ordinaire sur les « jeunes, la foi et le discernement vocationnel ».

Le but du récent Synode d’Octobre 2018 a été celui d’accorder la parole aux jeunes, de se mettre à l’écoute de leurs préoccupations et de leurs problèmes. Placée sous le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », cette XVe Assemblée Générale Ordinaire, tenue du 03 au 28 Octobre 2018 dans la Ville Eternelle, avait réussi à rassembler, autour d’une même table, cardinaux, évêques, prêtres, religieux, laïcs et jeunes issus de tous les quatre coins du monde. Si au cours de la messe d’ouverture de ces assises le Pape François avait invité les 267 Pères Synodaux à élargir les horizons dans le but de ‘‘regarder directement le visage des jeunes et les situations dans lesquelles ils se trouvent », il en enfoncera davantage le clou au cours de la messe de clôture : « Que le Seigneur bénisse nos pas, afin que nous puissions écouter les jeunes, nous faire proches d’eux et leur témoigner la joie de notre vie : Jésus ».

La République Démocratique du Congo a été représentée à ce Synode par une délégation conduite par Messeigneurs Fridolin AMBONGO BESUNGU (alors Archevêque Coadjuteur de Kinshasa), Marcel UTEMBI TAPA (Archevêque de Kisangani et Président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo), et Willy NGUMBI NGENGELE (Évêque de Kindu). Au cours de leurs interventions, ces derniers avaient tâché de souligner la question de survie (les fléaux du chômage, de la pauvreté, de l’analphabétisme, des crispations politiques, de la traite, de la drogue et de l’immigration clandestine, qui dressent un tableau sombre du drame de beaucoup de jeunes d’Afrique), sans oublier le défi numérique.

Environ cinq mois après la tenue de ce tout premier Synode des évêques sur la jeunesse, le Pape François a signé, en date du 25 mars 2019, l’exhortation apostolique post-synodale « Vive Cristo, esperanza nuestra », ce qui se traduit par « Le Christ vit, notre espérance », à la fin de l’eucharistie célébrée au Sanctuaire marial de Lorette (Italie). Selon la tradition, ce sanctuaire abrite ‘‘la sainte maison’’, lieu où la Sainte Vierge aurait reçu la Visite de l’Ange Gabriel, et où elle aurait dit son ‘‘fiat’’ au Seigneur (Lc 1, 26-38). Si le Souverain Pontife a choisi comme témoin de ce grand événement la date de la célébration de la Solennité de l’Annonciation du Seigneur, c’est puisqu’il a voulu « offrir à la Vierge Marie » les prémices d’agréable odeur des assises d’octobre dernier.

Par ailleurs, le titre de la présente exhortation apostolique post-synodale explore les profondeurs de la langue d’écriture du Souverain Pontife : l’espagnol. Suivant la tradition, « Vive Cristo » devrait être connu selon la traduction latine (« Christus vivit ») de ces deux mots espagnols précités. À en croire le directeur ad interim du Bureau de Presse du Vatican – le journaliste Alessandro Gisotti – cette lettre adressée aux jeunes du monde entier sera publiée le 02 avril prochain.

Autant que le récent Synode a été un vent de Pentecôte ayant soufflé au sein de l’Eglise, autant la publication de ‘‘Vive Cristo’’ vient renchérir : « Aucun jeune ne doit se sentir exclu ! ». Au destinataire de cette lettre, le Pape s’adresse en ces termes : « Il est vivant, le Christ, notre espoir, et lui, il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout ce qu’il saisit rajeunit, se fait jeune et s’emplit de vie. Ainsi, les premiers mots que je veux adresser à chaque jeune chrétien sont les suivants : Lui, il vit et il te veut vivant ».

Accordion