A community in Congo
La Famille Paulinienne à Kinshasa
Kinshasha
City lights by night
Lubumbashi
Lubumbashi (formerly known as Élisabethville) located in the southeastern part of Democratic Republic of the Congo, is the second-largest city in the country.
Lire pour s'instruire
Médiaspaul RD Congo
Année vocationelle
2019-2020
Pacom - Centre d'étude
Festival du livre et de la Bible - Kinshasa
23-28 avril 2019
Kinshasa - Blvd 30 Juin

Tools
Typography

Homélie de Son Exc. Mgr Fridolin AMBONGO, Archevêque Métropolitain de Kinshasa, à l’occasion du Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur et de la Journée Diocésaine des Jeunes (Stade Tata Raphaël, le 14 avril 2019)

Eminence Monsieur le Cardinal, Excellence Monseigneur le Vicaire Général, Mes Chers jeunes, Frères et Sœurs dans le Christ,
1. En ce Dimanche des Rameaux, l’Eglise universelle célèbre l’entrée glorieuse de Jésus à Jérusalem et contemple sa passion et sa mort qui nous ont valu la rédemption. C’est pour moi un motif de grande joie de vous rencontrer pour continuer notre belle Tradition des Journées Diocésaines des Jeunes. Je profite de cette occasion pour rendre un hommage mérité à Son Eminence Laurent Cardinal Monsengwo, initiateur des Journées Diocésaines des Jeunes. Je saisis cette opportunité pour m’adresser à la plus grande et dynamique catégorie des fidèles de Kinshasa. Aussi, voudrai-je vous remercier d’être venus si nombreux à cette célébration.
2. Le temps de Carême touche progressivement à sa fin. Après des jours d’efforts, de sacrifices, des mortifications, nous amorçons, avec la Semaine Sainte qui s’ouvre, la ligne droite vers la Pâques. Pendant ce temps fort, chacun a certes expérimenté les grâces du Seigneur dans sa vie.
3. Chers Jeunes, vous êtes le présent et l’avenir, l’espérance de notre Eglise et de notre pays. Sur vous reposent nos attentes et nos espoirs. Ne les brisez pas. Aujourd’hui, toute l’Eglise unie au Pape François vous dit : « N’AYEZ PAS PEUR. Sachez que le Christ Vivant marche avec vous comme avec les Disciples d’Emmaüs (Lc 24, 18-35)». Que rien ne vous trouble ni ne vous inquiète. Car vous n’êtes pas seuls. Jésus est avec vous et il vous rassure! Quand bien même les hommes, par leurs projets malsains, voudraient briser votre espérance, votre joie, votre détermination, sachez-le : Jésus est avec vous. Il ne vous abandonnera jamais. Gardez vives votre détermination et votre espérance.
4. Chers Jeunes, la XVe Assemblée générale ordinaire du Synode des Evêques sur le thème : « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », tenue à Rome du 3 au 28 octobre 2018, et dont les conclusions sont données dans l’Exhortation apostolique post-synodale Christus vivit (le Christ vit/Il est vivant) du 25 mars 2019. Cette exhortation met en valeur toute l’importance que l’Eglise accorde aux jeunes et s’engage, au nom du Christ, à vous accompagner et vous rassurer que vous n’êtes pas seuls. Voilà pourquoi, la parole de Dieu de ce jour, explique comment vivre lorsque le Christ marche avec nous.
5. Le prophète Isaïe, dans la première lecture, nous vous invite à ne pas placer notre espérance sur les hommes mais sur Dieu seul : « le Seigneur Yahvé est de mon côté, et les insultes ne me touchent pas ; aussi je garde un visage de pierre, je sais que je n’aurai pas à rougir» (Is 50, 7). Chers Jeunes, placez votre confiance et votre espérance en Dieu, et non sur les hommes, encore moins sur les politiciens qui ne cherchent que leurs intérêts personnels et partisans. Saint Paul, dans la deuxième lecture, nous lance un appel vibrant : si nous voulons être réellement des enfants de Dieu, fixons le regard sur le Christ à jamais vivant pour imiter son exemple d’humilité, d’obéissance et de service. Car, pour travailler à la transformation de notre société, vous devrez, chers Jeunes, vous revêtir de ces vertus. Notre société s’enlise à cause de l’orgueil du coeur de l’homme. Personne n’est plus capable de reconnaître les capacités et mérites de l’autre. Les fausses richesses et les fausses puissances ont enivré l’esprit de beaucoup de Congolais, leur donnant l’illusion que tout leur est permis, les conduisant à des actes odieux : corruption, vol, tricherie, tuerie, dépravation sexuelle, etc.
6. Par ailleurs, L’évangile selon Saint Luc dévoile le grand amour de Dieu pour l’homme : malgré nos infidélités, nos trahisons, nos rejets, nos péchés, Il nous pardonne : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font » (Lc 23, 34). Il accueille le sacrifice (la mort) de son Fils pour notre salut. Ne gâchons pas cette dignité que Dieu nous accorde.
7. Chers jeunes, pour garder votre espérance et ne pas avoir peur, le Pape François vous convie à vous centrer sur la figure de « Jésus-Christ toujours jeune ».C’est en Lui que votre jeunesse devra se raviver. En Lui, soyez « jeunes joyeux, courageux et engagés » (CV, n° 63) quels que soient les événements malheureux de ce temps.
8. A vous personnellement, Jeunesse Congolaise, le Pape François salue le témoignage de foi, le courage et la fidélité de l’un de vous, le Bienheureux Isidore Bakanja. Il le donne en exemple aux jeunes du monde entier : « Il a été torturé longtemps pour avoir proposé le christianisme à d’autres jeunes. Il est mort en 1909 en pardonnant à son bourreau » (CV, n° 59). Il nous montre comment garder la foi même dans les épreuves. C’est possible. Comme Bakanja, vous êtes invités au courage et à l’engagement missionnaire pour construire un monde nouveau, un Congo nouveau, une nouvelle manière d’être, de vivre et de travailler dans notre société et dans notre Eglise. Pour y arriver, je vous confie spécialement la mission de combattre partout où vous être : le tribalisme, la corruption, la tricherie, le mensonge. «N’acceptez pas qu’on utilise votre jeunesse pour favoriser une vie superficielle qui confond beauté et apparence» (CV, n° 183).
9. Le Pape François veut en ces jours que chaque jeune retienne ce message comme personnel : d’abord, Jeune, Dieu t’aime, toujours, quoi qu’il arrive dans ta vie ; ensuite, le Christ, par amour, s’est livré jusqu’au bout pour te sauver ; enfin, que Celui qui s’est livré pour toi est vivant. J’invite les responsables de toutes structures diocésaines à s’approprier cette Exhortation apostolique post-synodale Christus vivit pour mieux intégrer la vision du Pape sur l’accompagnement des jeunes.
10. Que la Très Sainte Vierge Marie, Mère de l’Eglise, nous accompagne en ces Jours Saints et nous obtienne de Son Fils les grâces dont nous avons besoin pour grandir dans la foi, l’espérance et la charité, sous le regard de Dieu. Amen.

+ Fridolin AMBONGO BESUNGU, ofm cap
Archevêque Métropolitain de Kinshasa

Accordion