A community in Congo
La Famille Paulinienne à Kinshasa
Kinshasha
City lights by night
Lubumbashi
Lubumbashi (formerly known as Élisabethville) located in the southeastern part of Democratic Republic of the Congo, is the second-largest city in the country.
Lire pour s'instruire
Médiaspaul RD Congo
Année vocationelle
2019-2020
Pacom - Centre d'étude
Festival du livre et de la Bible - Kinshasa
23-28 avril 2019
Kinshasa - Blvd 30 Juin

Tools
Typography

La Société Saint Paul a lancé une campagne de sensibilisation dans le cadre de ‘’projet de communication pour la riposte contre le coronavirus dans la zone apostolique Kinshasa-Est’’. Cette campagne financée par la Conférence Episcopale Italienne consiste à la sensibilisation et formation des jeunes leaders et membres des groupes paroissiaux des 5 paroisses dans la zone apostolique Kinshasa-Est. 30 jeunes dont l’âge varie entre 18 à 30 ans, venant des 5 paroisses : Marie Auxiliatrice, Divin Maître, Saint Marc, Saint Kibuka, Sainte Thérèse et Sainte Famille. Cette campagne vise à améliorer la compétence de ces jeunes comme relais communautaire.

Dans la salle de conférence Frère Emmanuel Pembele, le Père Patrick Nshole a procédé au lancement officiel du projet et à une prière d’ouverture devant les 30 jeunes. Les mots de bienvenue prononcés par le Père Patrick et Monsieur Michel Bitenge, chef de projet.

Comme on le sait, c’est depuis le 10 mars 2020 dernier que le premier cas du Coronavirus a été déclaré à Kinshasa par le Ministre de la Santé et l’équipe de riposte a été mise sur pieds. Aussitôt que d’autres cas ont été signalés et des décès du Coronavirus confirmés à Kinshasa, la capitale a été mise en quarantaine. Le 23 mars 2020, le Président de la République a décrété l’Etat d’urgence sanitaire en RDC, les frontières ont été fermées. Depuis ce temps, les cas se multiplient à Kinshasa qui est devenue l’épicentre de la pandémie du COVID-19 en RDC et d’autres provinces sont de plus en plus touchées. Malgré toutes les informations sur cette maladie, cette partie de Kinshasa ne semble pas respecter les gestes barrières et surtout la distanciation sociale, en doutant de l’existence de la maladie dans la capitale congolaise.

Cette initiative tombe à point nommé pour accompagner cette population d’abord, en formant ces 30 jeunes : 16 garçons et 14 filles dont la tranche d’âge varie entre 18 à 35 ans. Ces jeunes sont formés comme relais communautaire par Médiaspaul pour informer et influencer leurs pairs, leurs parents, leurs leaders afin d’améliorer leur comportement face à cette pandémie de la COVID-19. Les paroisses ciblées encadrent une masse de population qui vit de la débrouillardise et s’emploi fortement dans le secteur informel.

Le Docteur Joël Ngakinono, l’un des intervenants, a insisté sur la présence de la maladie, sur son origine, sa propagation, les conséquences sur le plan socio-économique, tout en présentant une statistique à jour montrant clairement le nombre des contaminés et des décès au monde. La protection doit être de mise car et la personne asymptomatique et symptomatique, tous deux peuvent contaminer. Il faut rester prudent pour ne pas attraper de la maladie. Pendant sa communication, le Médecin a rappelé qu’il n’y a pas jusque-là un vaccin pour arrêter cette hémorragie mais il est urgent que la population respecte tant soit peu les mesures barrières et la distanciation sociale. Ces mesures devraient être respectées dans tous les secteurs de la vie.

Nous retiendrons de cette initiative que la peur est là parce que la maladie tue mais nous devons favoriser l’apprentissage et la croissance. Cette population devrait apprendre à vivre autrement d’où l’urgence de communiquer pour le changement des comportements. L’appropriation des acquis du présent projet dans ces paroisses périphériques et hinterlands (mesures d’hygiène) par les bénéficiaires directs et indirects aidera la population à lutter contre d’autres épidémies ainsi et les maladies des mains sales dans la communauté à partir des comportements adoptés pour éviter la contamination au COVID-19.  Les bonnes pratiques d’hygiène individuelles et collectives seront de mise dans la vie au quotidien.

Accordion