Tools
Typography

Le livre de professeur Isidore Ndayel è Nziem, intitulé « La saison sèche est pluvieuse. L’audace de dresser le front pour un autre Congo » a été présenté le 23 septembre dernier à Beatrice Hôtel (Gombe/Kinshasa). Cet ouvrage de trois cent trois pages compte 5 parties et 11 chapitres. Ce livre, qui par son grand titre, « la saison sèche est pluvieuse » évoquant un fait inhabituel, un évènement construit, une fiction, est pourtant l’expression d’un véritable vécu. Le professeur Ndaywel a, laissons-nous le dire, réalisé dans cet écrit un travail d’historien qui ne s’éloigne pas des faits. Un travail d’un citoyen soucieux du bien-être de ses compatriotes et de son pays. Comme le souligne si bien le préfacier, le père jésuite Léon de Saint Moulin: « Le livre qu’on va lire est nourri des travaux de l’historien, mais il est avant tout une réflexion du citoyen sur la situation du pays où nous vivons et une proposition de mesures et de stratégies qui pourraient contribuer à le sortir de la crise particulièrement grave à laquelle il est aujourd’hui confronté » (préface, p. 7).

A sa présentation, l’œuvre a connu des lectures de différents experts. La lecture du texte envoyé par le professeur Elikia Mbokolo (qui n’a pas pu prendre la correspondance pour lier Kinshasa par vol) a été faite par un délégué, une lecture libre du livre par Joseph Ndundu-Kivwila, professeur d’Art Dramatique à l’INA et homme de culture ; une autre socio-politique par Jean-Marie Ntantu-Mey, operateur culturel et ccteur de la Société Civile. A en croire encore une lecture, le professeur Ndaywel entrevoie dans ce livre la politique comme « un sacerdoce », un service. La parole lui donnée, l’auteur n’a pas à son tour revendiqué à son œuvre une prétention intellectuelle. Il l’a dit lui-même: « Le propos de cet ouvrage n’a aucune prétention intellectuelle, il ne peut pas non plus s’offrir le luxe d’être simplement intéressant pour orner les rayons de bibliothèque et servir de passe-temps (…) il se considère en réalité comme une contribution et un soutien à l’action. J’ai voulu ici tenir le langage du cœur et m’efforcer de tordre le coup à la désespérance nationale ». Le port du livre sur les fonts baptismaux a marqué la fin des activités auxquelles ont pris part, l’honorable président du Sénat Léon Kengo wa Dondo ; Lambert Mende, Ministre de la Communication et Médias.; des députés, Mgr. le Nonce Apostolique en R.D. Congo, l’Ambassadeur de Belgique, la Déléguée du Centre Wallonie-Bruxelles, le Rév. Père Roberto PONTI, DG de Médiaspaul, et tant d’autres personnalités, sans oublier une marée d’étudiants.

Cf. aussi cette présentation.

Le livre est disponible dans les librairies Médiaspaul au Congo et peuvent être expédiés à celui qui le commande après accord et payement. Pour commander votre exemplaire, veuillez écrire à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Accordion