Tools
Typography

«Apôtres-communicateurs pour une culture de la rencontre », tel est le titre de la lettre du Supérieur général de la Société Saint Paul, le Père Valdir José de Castro en cette année 2018. Lors de deux précédentes années, le Supérieur général a respectivement exploité la Sainteté et l’Etude, comme lui-même l’a explicité dans son introduction. Pour la présente année, sa lettre porte sur l’Apostolat, l’un des "quatre roues" du charisme apostolique de la Famille paulinienne. Et il y aborde six différents points que voici : la communication pour une culture de la rencontre ; le Paulinien, un homme de communication ; en regardant notre identité de communicateurs ; Jésus, Maître dans la communication ;  Paul, apôtre de la communication ; et en rompant l’autoréférentialité.   

Le Supérieur général martèle sur la personne qui communique, c’est-à-dire l’Apôtre. Il commence par le définir en s’appuyant sur la pensée du Bienheureux Alberione, comme étant celui qui est envoyé en vue de répandre la bonne nouvelle.  De ce fait, pouvons-nous trouver évident le lien unissant l’Évangélisation et la personne même qui la communique. C’est ainsi que le Père Valdir prône la culture de la rencontre qui, en principe, doit commencer par nos relations interpersonnelles. Des relations basées sur le dialogue, le respect, le partage réciproque et l’amour. Cette culture n’est rien d’autre que la communion, conditio sine qua non et essentielle pour un apostolat efficace. Aussi nous incite-t-il à l’ouverture. Car par elle, nous avons non seulement la possibilité de donner, mais aussi de recevoir des autres. En cela, comme exemple, il nous propose deux figures emblématiques en la personne du Christ comme étant le Maître de la communication et de Saint Paul, notre modèle de communication.

La lettre complète en format PDF

La lettre complète en format E-Pub

Accordion