A community in Congo
La Famille Paulinienne à Kinshasa
Kinshasha
City lights by night
Lubumbashi
Lubumbashi (formerly known as Élisabethville) located in the southeastern part of Democratic Republic of the Congo, is the second-largest city in the country.
Lire pour s'instruire
Médiaspaul RD Congo
Année vocationelle
2019-2020
Pacom - Centre d'étude
Festival du livre et de la Bible - Kinshasa
23-28 avril 2019
Kinshasa - Blvd 30 Juin
Année Biblique de la Famille Paulinienne

Tools
Typography

Dans le cadre de son projet de formation sur la non-violence active et évangélique ainsi que la construction de la paix et de la communication non violente pour une cohésion pacifique au sein des familles, Médiaspaul a formé un groupe de jeunes médiateurs de paix sur la communication en période électorale. Les jeunes se sont retrouvé mardi 13 novembre au Centre Paulus Communication (PACOM) de Limete pour une animation/partage.

" Face à toutes ces tergiversations et manque de consensus entre les parties prenantes à l’organisation électorale, les jeunes formés comme médiateurs de paix et témoins vivant de l’amour du Christ œuvrent pour la tenue des élections apaisées, crédibles et prospères pour l’avenir de la République Démocratique du Congo " a dit le père Roberto Ponti, représentant légal du projet.

Ces jeunes formés, plus d'une centaine au total,  sont déjà sur le terrain en train de former et animer leurs pairs à travers des structures dénommées  « CLAP » (Club des amis de la paix), présents dans 12 communes de la ville de Kinshasa, à savoir Makala, Ngaba, Ngiri-Ngiri, Selembao, Mont Ngafula, Lemba, Kisenso, Limete1 (Mombele et Kingabwa), Masina, Ndjili, Kimbanseke et N’Sele.

Cependant, pour un processus apaisé, le médiateur de paix formé par Médiaspaul a le devoir d’améliorer ses compétences dans la communication non violente en vue de faciliter la cohésion sociale dans sa communauté. "Les médiateurs devraient faciliter la paix, travailler pour tout le monde, pas de parti pris, favoriser l’approche gagnant-gagnant, favoriser l’écoute active, parler moins et surtout demeurer au milieu du village. Cette communication revêt d’une grande importance pour le travail du médiateur ", a martelé le père Roberto Ponti.

Les jeunes médiateurs de paix ont reçu des bracelets et un macaron chacun pour mieux se présenter comme "artisans de paix".

Accordion